Liste des pages dans Guide de l'acheteur :

Piano numérique

La qualité des instruments numériques s'est considérablement améliorée au cours de ces dernières années. Ils permettent d'avoir chez soi un instrument de qualité à moindre cout.

Il peut donc constituer une alternative intéressante, mais reste une solution temporaire, à moins de se tourner vers le haut de gamme; on se rapproche alors du prix d'un piano acoustique. De plus, si l'on prend en compte la dévaluation importante de ces pianos en cas de revente, la location avec option d'achat d'un piano acoustique reste la solution la plus avantageuse.

Cependant, le piano numérique conserve ses inconditionnels qui désirent pratiquer des recherches musicales (sonorités différentes, accompagnements rythmiques programmables) impossibles à réaliser sur un instrument acoustique. Ils permettent aussi de jouer doucement ou silencieusement avec un casque.

Quels sont les éléments importants à prendre en compte?

  • Clavier lesté qui rappelle le toucher d'un véritable piano (on retrouve cette caractéristique dans tous les pianos que nous proposons)
  • Touches sensitives qui permettent de reproduire les nuances (pianissimo à fortissimo). Minimum requis: 4 niveaux de sensibilité
  • Mécanique "graded hammer" (GHS-GH-GH3-GH3X-NWX-PHA-PHA4): le toucher s'alourdi en allant vers les graves et s'allège vers les aigus.
  • Polyphonie: varie de 32 à 256 notes qui peuvent être reproduites en même temps, y compris les sons maintenus par l'usage de la pédale. Nous recommandons 32 notes minimums pour les débutants, 64 notes conviendra à la plupart des pianistes confirmés, tandis que 128 notes sera bienvenu si l'on fait usage de voix multiples et autres effets.
  • Puissance: un instrument trop faible (2x6w par exemple) aura tendance à déformer le son si l'on veut jouer "forte" ou "fortissimo". Plus de puissance offre donc plus de réserve et de confort.

Voir nos pianos numériques